Continental Mark II (1956-57)

 

 

 

 

La Continental Mark II est un coupé produit par la division Continental de Ford entre 1955 et 1957 et conçu pour permettre au groupe Ford de concurrencer Cadillac (General Motors) et Imperial (Chrysler) et ainsi de revenir sur le marché très convoité de l'automobile de grand luxe.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une nouvelle ligne de production Continental indépendante de Lincoln et Mercury est créée et Ford investi 25 millions de USD. Le dessin est confié à John Reinhart nommé chef du style en 1952 de la Continental Division sous la Direction de William Clay Ford.

 

Le résultat est très différent de la production américaine des années 50. Dessinée dans l'esprit des grands classiques d'avant guerre et de la Lincoln Continental V12, son style est en rupture avec le style flamboyant de l'époque. 

 

Assemblée à la main, la Mark II comporte très peu de chromes et les peintures "deux tons" limitées au seul toit. La Mark II est presque européenne par la simplicité de ses lignes tant exterieures qu'intérieures et son élégance naturelle.

 

L'avant rappelle celui des premières Ford Thunderbird, avec son capot courbe et ses ailes qui courent en ligne droite des phares jusqu'aux feux arrières après un léger décrochement au niveau des portières.

 

Equipée de série d'une direction et de freins assistés, de vitres, déflecteurs et sièges électriques, seul l'air conditionné est en option. Elle est motorisée par le nouveau V8 Lincoln de 368-cubic-inch (6.03 L) délivrant 285 hp (213 kW) en 1956 et 300 hp (224 kW) en 1957.

 

Equipée d'une transmission automatique Lincoln trois vitesses, moteur et transmission sont soumis à de nombreux tests avant d'être installés.

 

Présentée au Salon de l'Automobile de Paris en octobre 1955, distribuée par le réseau Lincoln, affichée à près de 10.000 USD prix catalogue hors option - soit le prix d'une Rolls-Royce ou de deux Cadillac -, Ford perd malgré tout 1.000 USD sur chacun des 3.104 exemplaires produits (2660  en 1955-56 et 444 en 1957). C'est le prix à payer pour rentrer sur le prestigieux marché de l'automobile de luxe.

 

On compte parmi les propriétaires célèbres Elvis Presley, Frank Sinatra, le Shah d'Iran. La voiture fait une apparition en 1956 dans le film High Society, avec Frank Sinatra, Bing Crosby, Grace Kelly et Louis Armstrong et dans de nombreux autres films.

 

Peu après l'arrêt de la production de la dernière Mark II le 13 mai 1957 avec le numéro C56T3899, Ford décide de fusionner la division Continental avec la division Lincoln.

Le logo Continental - une étoile à 4 branches - est alors adopté par Lincoln.

 

Dès 1958, le haut de gamme de Lincoln devient la Lincoln Continental (Mark III en 1958, Mark IV en 1959 et Mark V en 1960).

1/28
Publicité d'époque
Vidéo de la conception de la Mark II
Liz Taylor & la Mark II
 

Ford a donc réussi son pari en créant une marque de luxe capable de rivaliser avec Rolls Royce, GM-Cadillac et Chrysler-Imperial sans pour autant remporter le succès commercial escompté. Succès qui arrivera enfin avec le lancement en 1969 du concept des "personal luxury coupe" , qui débute par la Lincoln Continental Coupe Mark III et qui s'achèvera en 1977 avec la Mark V, produite jusqu'en 1979.

 

Aujourd'hui près de la moitié des 3.000 Continental Mark II produites roulent toujours, essentiellement aux Etats Unis. Il existe 5 ou 6 exemplaires en France.

 

Ou trouver celles encore en vente : Ebay, Hemmings, ClassicCars ou AutoTraderClassic.

Et la cote actuelle chez Hagerty pour les 1956, 1957 et en France avec  La Vie de l'Auto

 

Articles et liens :  Hemmings,  Facebook, Dan Jedlicka, Howstuffworks, Conceptzcar, etc.

Voici un site ou vous pouvez récupérer des informations sur les Mark II avec uniquement le numéro de série : http://continentalmarkii.com

 

Et enfin, voici les dernières ventes aux enchères (cliquez sur les prix) : $79.200 , 250.000$